Communiqué du 12 fév. 2018

L’Etat et la SNCF semblent vouloir, à nouveau, remettre en cause le financement de l’électrification de la ligne Paris-Troyes. Pour le CESER Grand Est, une nouvelle remise en cause du Contrat de Plan Etat-Région (CPER) à ce sujet serait totalement inacceptable. Il manifeste son soutien aux acteurs des territoires concernés, élus et usagers.