Dans le cadre du processus de consultation engagé par la Région Grand Est, Philippe Richert a saisi la Seconde Assemblée afin qu’elle contribue à la réflexion commune. Cette saisine porte sur deux sujets : la transition énergétique et l’attractivité : comment rendre notre région plus attractive aux investisseurs étrangers ?

Transition énergétique
Le CESER a choisi de traiter trois grands domaines transversaux liés à la transition énergétique : l’habitat, la production et la consommation d’énergie, ainsi que la gouvernance et le suivi de la transition énergétique. La seconde Assemblée invite particulièrement la Région à prévoir les outils de gouvernance pour un pilotage permanent de l’économie régionale au service du développement durable. La fonction de chef de file territorial confiée à la Région dans le domaine de l’économie pourrait ainsi s’inscrire dans la création d’un comité régional de la transition énergétique.

Attractivité
10 leviers d’actions ont été identifiés pour mettre en avant les atouts et éléments différenciants du Grand Est. Pour le CESER, la Région doit avant tout créer et diffuser une image forte du Grand Est tout en assumant le rôle de stratège et de coordinateur du développement économique. Première région exportatrice après l’Ile de France, en tête pour la part des emplois liés aux investissements internationaux, le Grand Est est par ailleurs idéalement placé pour l’accès au marché européen. Pour autant, le CESER invite la Région à profiter davantage de son voisinage en jouant la complémentarité et en proposant des synergies dans la construction de projets communs.