Avis du 16 janvier 2019

Le budget primitif (BP) 2019 s’élève à 3,20 Md€ (avec revolving) soit une progression de 11,8% par rapport au BP 2018. Les crédits de fonctionnement s’élèvent à 2,06 Md€ soit une hausse de 2,5% par rapport au BP 2018. Après retraitement dans le cadre de la contractualisation financière avec l’État, la variation des dépenses réelles de fonctionnement entre les BP 2018 et 2019 respecte le maximum fixé soit + 1,2%. Les crédits d’investissement sont en très forte hausse (+ 33,6% entre le BP 2018 et BP 2019) et affichent un montant de 1,15 Md€ (avec revolving). Cette progression est principalement à imputer aux fonds européens (+ 178,82 M€ en recettes d’investissement) et au dispositif « Lycées 4.0 ».

La contrainte du respect des +1,2% d’évolution des dépenses de fonctionnement s’impose comme objectif de pilotage des dépenses de la collectivité. Pour le CESER, il conviendra d’en apprécier et d’anticiper les effets sur l’évolution de l’épargne mais aussi de l’endettement.

Il est évoqué, dans la conclusion du « Rapport BP 2019 », que le Conseil régional a pour ambition la construction d’un Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI) sur la période 2019-2022. Le CESER demande à être destinataire de ce document et de ses mises à jour.

Par ailleurs, il renouvelle sa demande d’évaluation du programme Lycées 4.0 et souhaite un moratoire de la 3ème vague dans l’attente de cette évaluation...