Adoptée en Bureau le 26 avril 2018

Le CESER n’est pas saisi sur le PRS dans le cadre de la consultation réglementaire (selon les modalités prévues par l’article L. 1434-3 du Code de la Santé Publique). Cependant, le Conseil régional ainsi que l’Agence Régionale de Santé (ARS) ont témoigné de leur intérêt pour la réflexion menée par le CESER, notamment en venant présenter leurs travaux au cours d’auditions au sein du pôle « équilibre des territoires » et de la commission « aménagement des territoires ».
Le CESER, lors de sa réunion de bureau du 3 avril 2018, a donc décidé d’apporter sa contribution en priorisant un certain nombre d’axes :
Les modalités de construction, de mise en œuvre et d’évaluation du PRS 2 ;
Le lien santé et environnement ;
L’accès aux soins et la démographie des professionnels de santé ;
L’E-santé et l’innovation en matière de santé ;
Les articulations du PRS 2 avec les politiques publiques ;
Les questions transfrontalières.

Le CESER considère que l’accès à un système de santé efficient sur tout le territoire régional est un enjeu majeur.
Pour le CESER, les moyens financiers affectés au PRS 2 doivent réellement être à la hauteur des ambitions. De plus, une coordination de l’ensemble des politiques publiques sera nécessaire.
La réussite du PRS 2 dépendra également des moyens humains qui y seront dédiés (qualité de vie au travail, formations …). A cet égard, il semble essentiel d’agir sur la démographie des professionnels de santé tant en termes d’effectif que de répartition.
Par ailleurs le CESER propose de participer à la construction des indicateurs d’évaluation des actions menées dans le cadre du PRS 2.