Avis du 16 novembre 2017

Cette deuxième contribution au SRADDET vient compléter la première adoptée en juin 2017, et vise à apporter au Conseil régional des compléments d’analyse et d’observations. Elle se concentre sur les thématiques des mobilités, de l’environnement et du numérique, sur lesquelles elle précise des objectifs que le CESER souhaite voir retenus dans le SRADDET.
Sur la question de la prescriptibilité, le CESER demande que les objectifs et les règles du SRADDET soient pensés comme un levier permettant aux territoires infrarégionaux de partager une vision globale, ambitieuse et fédératrice du développement durable et équitable de l’ensemble du territoire régional.