Avis et rapport du 16 novembre 2017

L’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap est à la fois une question d’éthique et d’équité, un enjeu économique et un enjeu pour la société entière. Pour ces raisons le CESER a souhaité étudier dans quelle mesure la Région mais aussi tous les acteurs concernés (ARS, DIRECCTE,…) peuvent favoriser cette insertion, par le biais de la formation continue et de la reconversion professionnelle notamment. Des travaux qui s’inscrivent dans la continuité de ceux des CESER Alsace et Lorraine, qui ont fourni une réflexion d’ensemble sur la manière dont la société accueille et inclut les personnes en situation de handicap et sur les points de rupture dans leur parcours de vie.
Parmi ses préconisations au Conseil régional, le CESER invite, en rupture avec l’approche privilégiant la réparation, de faire de la prévention une priorité et améliorer la qualité de vie au travail, levier de maintien dans l’emploi des travailleurs. Il préconise de développer les dispositifs jeunes qui vont pouvoir intervenir tôt dans les parcours pour minimiser les risques de rupture et accompagner les jeunes dans un projet de vie et professionnel, de sensibiliser et former au handicap (en particulier le handicap psychique) l’ensemble des personnes au contact des PSH tout au long de leur parcours de vie, mais aussi de créer un environnement favorable à la PSH au sein de l’entreprise, notamment en formant les managers et cadres et en développant des solutions innovantes (référent handicap, tutorat, …). Enfin, il suggère de développer des passerelles entre les milieux protégé/adapté/ordinaire, pour un parcours sans rupture favorisant l’accès et le maintien dans l’emploi.