Avis du 12 oct. 2017

Comme en 2016, le document s’apparente à un rapport d’activité sans démontrer en quoi et comment l’action de la Région se positionne vis-à-vis des cinq finalités du Développement Durable. Certes, il y a une liste d’actions qui vont dans le sens attendu, mais la cohérence globale reste absente. Cette recherche de cohérence est une clé d’appréciation incontournable : elle permet d’éviter une sectorisation de la politique laissant trop de place à des objectifs, des actions, des dispositifs et des soutiens qui peuvent diverger.
Le CESER propose au Conseil régional une réflexion conjointe pour l’établissement d’une trame rédactionnelle transversale et la construction d’indicateurs qui permettront dès 2018 la rédaction du rapport sur la situation en matière de développement durable, en concordance avec les objectifs réglementaires.