Commerce extérieur, emploi frontalier, tourisme : le Grand Est capitalise sur sa position géographique

En progression régulière depuis près de 5 ans, l’indicateur de conjoncture synthétique du CESER Grand Est traduit en effet l’inflexion de la croissance et marque un palier au premier semestre 2018. Cette pause trouve son illustration dans le recul des capacités estimées de production, gestion adaptée de l’outil productif, qui semble refléter la prudence des acteurs de ce secteur, anticipant un ralentissement économique.

Baisse du taux de chômage mais hausse des demandeurs de catégorie B et C, plafonnement de l’intérim et nombreuses créations de microentreprises, semblent, là encore, suggérer une structuration nouvelle de l’économie et de l’emploi.

  • Le cap des 100 000 frontaliers au Luxembourg franchi
  • L’export, toujours aussi fort
  • Forte hausse des créations d’entreprises et moins de défaillances
  • Progression de l’emploi, mais des disparités territoriales et des précarités sociales perdurent
  • Le Grand Est, une région touristique en devenir