Contrat de Plan Etat-Région : appel à un effort plus signficatif de l’Etat

15.11.2016

Contrat de Plan Etat-Région : appel à un effort plus signficatif de l’Etat

Les CPER d’Alsace, de Champagne-Ardenne et de Lorraine pour la période 2015-2020 représentaient un volume global cumulé de plus de 2 milliards d’euros. Afin d’ajuster de manière opérationnelle les projets et de contribuer à l’accélération de leur mise en œuvre, la clause de revoyure a été anticipée pour les régions fusionnées. Cette revoyure, qui porte à 983 millions d’euros la part Région et à 1,09 milliards d’euros la part Etat traduit un abondement financier supplémentaire de 50 millions d’euros pour la Région Grand Est, et de 30 millions d’euros pour l’Etat.

Le Président du CESER Grand Est, Patrick Tassin, s’inquiète de ce ratio : « C’est encore la Région qui fait le plus gros effort, l’Etat ne participant à cette enveloppe supplémentaire qu’à hauteur de 37%. […] La totalité des opérations concernées relève de compétences exclusives de l’Etat, notamment en matière d’infrastructures de transports ou d’enseignement supérieur. » Le CESER attend donc un effort plus significatif de l’Etat lors de la révision du CPER prévue en 2017 pour compenser la faiblesse de son engagement à l’occasion de cette clause de revoyure.

Partager : facebook twitter email
Le Prix régional des solidarités rurales 2019 est ouvert !

En savoir plus