Grand Débat National – Une contribution

25.03.2019

Grand Débat National – Une contribution

Des propositions pour une citoyenneté active
#GrandDebatNational

Lors de sa séance plénière du 20 mars 2019, et suite à la saisine du gouvernement, le CESER Grand Est a élaboré une série de fiches, en s’appuyant sur ses réflexions antérieures, liées aux aspirations citoyennes qui s’expriment, et le #CESER a ainsi mis l’accent sur la nécessité :

  • de disposer d’une fiscalité plus incitative pour les transports publics, et d’expérimenter une taxe face au développement du transit international de poids lourds
  • d’engager une nouvelle phase de décentralisation plus solidaire face aux fractures territoriales
  • d’amplifier, par des mesures supplémentaires, la performance énergétique du bâti existant
  • de créer, sur la base d’une expérimentation régionale, une chambre pérenne d’écho de la parole citoyenne, en lien avec les Conseils de Développement, dans la droite ligne du Livre blanc « Vers de nouvelles formes d’expressions citoyennes »

 

En appui de sa contribution au Grand Débat National, et comme le Gouvernement le lui a suggéré, le CESER a souhaité être le réceptacle des débats locaux organisés dans le Grand Est.
A cette fin, un-e membre du CESER a été désigné-e comme référent-e dans chacun des dix départements de la région pour suivre ces réunions, collecter un maximum d’opinions et pouvoir témoigner des échanges citoyens. La synthèse suivante reprend un certain nombre d’informations que le CESER a souhaité mettre à votre disposition.

La présence des référent-e-s du CESER aux débats a souvent permis de faire connaitre l’assemblée qui représente la société civile organisée.

Avec cette présence, le CESER a été souvent identifié dans les débats. De ce fait, après échanges, le CESER s’est parfois vu attribuer un rôle pivot de la démocratie, en matière d’avis, d’expertise citoyenne, d’évaluation et d’information.

Alors que le CESER est largement méconnu du grand public, des échanges à ce sujet ont souvent conclu à la nécessité de « donner plus de pouvoirs » aux CESER.

Les travaux sur la participation citoyenne et le « livre blanc » réalisé avec la Conférence régionale des Conseils de développement ont souvent fait l’objet d’une rapide présentation, y compris à de nombreux décideurs (députés, maires…). Le livre blanc a été très bien reçu, notamment pour expliquer le rôle et les travaux du CESER. Cela a surtout permis d’expliquer le travail commun avec les Conseils de Développement (eux-mêmes méconnus) et sa concrétisation.

Globalement, c’était plutôt nouveau pour les participants, y compris les élus, de croiser le CESER sur le terrain. Cela a été très bien perçu. Plusieurs réunions ont ainsi constitué une opportunité pour faire connaître le rôle et les actions du CESER, ce qu’il est, comment il est constitué. Cela a aidé à faire comprendre que la société civile a déjà sa « chambre » représentative et qu’il faut peut-être l’améliorer au lieu de vouloir sa disparition.

Partager : facebook twitter email
Le Prix régional des solidarités rurales 2019 est ouvert jusqu'au 30 juin !

En savoir plus