La conjoncture dans le Grand Est vue par le CESER #15

23.04.2021

La conjoncture dans le Grand Est vue par le CESER #15

Selon la Direction Générale du Trésor « Après un recul d’une ampleur sans précédent de­puis la seconde guerre mondiale (-3,4%), l’activité mondiale rebondirait nettement en 2021 (+5,3%), sous l’effet principale­ment d’une amélioration progressive de la situation sanitaire ». C’est effectivement un schéma plausible que l’on pourrait observer dans le Grand Est. En effet, le choc du 1er confinement a causé l’arrêt brutal de la pro­duction industrielle et de nombreux secteurs du tertiaire, entrainant une chute sans précé­dent de l’économie.

A la faveur des mesures gouvernementales et de l’assouplissement des mesures sanitaires, on constate cependant un phénomène de «détente» qui ramène l’outil de production à un niveau proche de sa situation d’avant crise.

Un an après le début de la pandémie, cette observation appelle une vision optimiste de la reprise économique, qui reste néanmoins conditionnée à l’évolution de la vaccination et aux nouvelles mutations du virus.

Retour au niveau d’avant-crise à la fin 2020. Oscillant depuis 2016 entre 76% et 78%, l’utilisation des capacités de production avait décliné à partir de septembre 2019, conséquence de plusieurs incertitudes économiques (Brexit, ralentissement de l’économie allemande, difficultés du secteur automobile…). Le confinement de mars-avril 2020 a littéralement provoqué son effondrement, jusqu’à un taux de 37%, pour ensuite remonter au niveau d’avant-crise à partir du mois de décembre, aux alentours de 74%. Le secteur de la fabrication de matériel de transport est le plus touché, du fait des difficultés des industries automobiles et aéronautiques.

Chute de l’emploi, sauf dans la construction. Après avoir progressé significativement en 2017, la croissance de l’emploi salarié privé a ensuite ralenti. La tendance à la baisse en 2020, efface les progressions de l’emploi de 4 années. On comptabilise 26 617 pertes d’emploi dans le privé en 2020, réparties comme suit :

– Services : -2,6% soit -18 620 emplois sur un an, c’est la première fois depuis 2013 que ce secteur régresse.

– Construction : +1,5% et 1 678 créations de postes pour la construction, qui continue de progresser depuis 2017. C’est le seul secteur qui affiche un solde positif de l’emploi, malgré la crise.

– Commerce : -1,1% et – 2 703 postes, en repli, tendance constatée depuis début 2019. Il faudra observer attentivement ce secteur lorsque l’Etat cessera ses mesures de soutien aux entreprises.

– Industrie : – 2,4% et – 6 972 emplois, les pertes d’emploi dans ce secteur étaient plus mesurées ces dernières années, cette crise a fortement impacté l’emploi industriel régional.

Autres publications - Conjoncture - CESER Grand Est
23.04.2021

Partager : facebook twitter email
7 sept. 2021 : Inscrivez-vous

Lire la suite